Partenaires |  Nous joindre |  Intranet |  Blog |  English
Un véritable laboratoire

La réintroduction et la valorisation de la Canadienne est un énorme défi dans un système qui était, jusqu’à tout récemment, réservé principalement à la race Holstein. C’est un système qui se doit d’être remodelé, de la génétique à la valorisation du lait, en passant par une façon de produire totalement différente. Cette particularité dans la méthode de production s’explique par des conditions extrêmement difficiles pour l’agriculture conventionnelle. Les normes de production pour un lait fromager de Canadienne de Charlevoix contraignent les producteurs à nourrir leurs bêtes avec des fourrages secs. Or, ces restrictions constituent un obstacle de taille puisque le climat nordique des hautes terres rend très difficile la production de fourrages secs. De là toute l’importance d’une recherche de solutions adaptées au terroir.

« Ce projet charlevoisien est un véritable laboratoire pour la Canadienne et sa filière laitière de terroir.

C’est un projet de développement pour les 20 prochaines années voire beaucoup plus. »

La restauration génétique de la Canadienne est nécessaire pour retrouver les aptitudes de cette race d’une autre époque et l’adapter à notre nouvelle façon de produire. C’est un projet qui va à contre-courant des forces envahissantes de l’agriculture mondiale et industrielle. La valorisation d’une race à petits effectifs et en voie de disparition est un défi de taille. En fait, il faut changer notre vision de développement et oser faire les choses autrement. La valorisation de la génétique ancestrale de la race bovine Canadienne impliquera, à court et long terme, énormément de ressources financières et humaines. La race bovine Canadienne a la chance inouïe d’avoir en réserve de la semence et des embryons d’une autre époque, dont on espère pouvoir restaurer les aptitudes et les caractéristiques tant recherchées.

Il faut le dire, rien n’est laissé au hasard. Le terroir de Charlevoix veut se distinguer et se prendre en main afin d’assurer son avenir par le développement de produits liés à son origine. Ce chantier est un véritable laboratoire qui nécessite recherches et développement afin de relever ce défi titanesque qu’est la création d’une filière du lait de Canadienne de Charlevoix !